Avantages du hoquet

Le hoquet, qui est aussi souvent orthographié comme hoquet, est une secousse myoclonique involontaire ou une contraction du diaphragme qui peut se répéter même plusieurs fois par minute. Selon le dictionnaire médical, le hoquet a été illustré comme SDF (Synchronous Diaphragmatic Flutter) ou comme “singultus” qui est une terminologie latine pour l’acte de reprendre le souffle de quelqu’un en sanglotant.

Le constat clinique du hoquet est une action involontaire qui implique un arc réflexe. Cela signifie qu’une fois ce réflexe déclenché, il provoque une forte contraction de notre diaphragme suivie d’une fermeture de notre corde vocale, ce qui se traduit par le son dit “hic”.

Le hoquet peut survenir individuellement ou peut également survenir par épisodes. Il a été observé que chez les personnes ayant le hoquet, le rythme du hoquet ou l’intervalle de temps entre les hoquets a généralement tendance à rester constant.

Le hoquet se résout généralement de lui-même sans intervention, mais il existe plusieurs remèdes maison qui sont souvent utilisés pour tenter de raccourcir la durée de cette étrange déconvenue.

Selon un groupe international de recherche respiratoire composé de membres de France, du Japon et du Canada, il a été proposé que le hoquet soit un vestige évolutif de la respiration antérieure des amphibiens. Il a été observé dans cette étude que les amphibiens tels que les têtards avalent de l’eau et de l’air à travers leurs branchies grâce à un simple mécanisme réflexe moteur semblable au hoquet des mammifères.

Ainsi, selon cette théorie de la récapitulation, le hoquet est un antécédent évolutif de la respiration pulmonaire moderne.

Dans une explication plus récente fournie par Daniel Howes dans son article « Une nouvelle explication pour le mystérieux réflexe » qui a été publié en 2012, il a suggéré que le hoquet pourrait avoir évolué avec d’autres réflexes qui se sont développés chez les mammifères et qui permettent aux mammifères de se coordonner. respirer et téter le lait.

Howes a suggéré que le hoquet a évolué pour permettre à l’air emprisonné dans l’estomac des nourrissons de s’échapper, ce qui permet ensuite une plus grande ingestion de lait.

Il a également été observé que le hoquet ne survient que chez les mammifères et est plus fréquent chez les nourrissons.

Chez les êtres humains, en plus de manger trop ou de boire de la bière et des sodas, il existe également quelques autres conditions assez graves qui peuvent provoquer le hoquet. La fracture du crâne, la tuberculose, l’épilepsie, l’infarctus du myocarde, la méningite, l’occlusion intestinale, le diabète sucré et la colite ulcéreuse sont quelques-unes des autres raisons les plus courantes du hoquet.

Bien qu’apparemment le hoquet n’apporte aucun avantage à notre corps, certains des remèdes maison pour guérir le hoquet peuvent néanmoins aider notre corps de manière intrusive.

Utilisez Hiccup comme excuse pour manger du beurre de cacahuète

Il a été observé que manger du beurre de cacahuète aide à guérir le hoquet. Par conséquent, une fois que vous rencontrez un hoquet, vous trouvez certainement un moyen de manger des morceaux de beurre de cacahuète que vous n’avez peut-être pas eu la chance de goûter naturellement.

Utilisez Hiccup comme excuse pour manger de la cassonade

Selon certains remèdes maison, manger une bouchée de cassonade aide souvent à guérir le hoquet. Comme la cassonade est aussi un aliment qui fournit de l’énergie à notre corps, avoir le hoquet nous aide à reconstituer notre énergie une fois que nous mangeons de la cassonade pour nous débarrasser de cette maladie réflexe.

Utilisez Hiccup comme excuse pour respirer profondément

Si vous avez oublié de respirer profondément depuis longtemps, il est temps que vous pratiquiez quelques exercices de respiration profonde, qui peuvent non seulement vous débarrasser de votre hoquet, mais aussi vous faire sentir rajeuni.

Utilisez Hiccup pour étirer votre diaphragme

Étirez le diaphragme et retenez votre souffle pendant quelques secondes avant d’expirer guérit souvent le hoquet. Faire cet exercice aide également à évacuer l’air de notre estomac, ce qui se traduit par un meilleur appétit.

Utilisez Hiccup pour manger du sel

Il a été noté que manger du sel aide également à réduire le hoquet. Comme le sel est un nutriment essentiel pour notre corps, manger du sel pendant le hoquet aide souvent à reconstituer notre énergie.

Bien que tous ces avantages du hoquet soient tout à fait des «contes de vieilles femmes», ils ne peuvent néanmoins pas être établis car tous ces aliments et exercices ne font aucun mal à notre corps, mais nous aident plutôt à rester en bonne santé et forts.

Leave a Comment